Formation professionnelle : du nouveau ?

imagesL’AFT-IFTIM devient AFTRAL et présentait vendredi dernier à la tour Eiffel sa nouvelle organisation, son nouveau nom et son nouveau site internet. Beaucoup, beaucoup de monde invité, notamment « d’institutionnels », mais pas moi! Nombre de relations m’ont demandé si elles m’y verraient, et pourtant, j’ai passé des années à assurer leur « promotion ».

Il est vrai que nous sommes concurrents, eux avec leurs 2200 collaborateurs et 1100 formateurs permanents et moi, formateur indépendant à temps partiel non salarié. Merci à eux.

Pour en savoir plus: http://www.wk-transport-logistique.fr/actualites/detail/78481/l-aft-iftim-formation-continue-devient-aftral.html?

Et aussi sur le sujet un article intéressant, d’où vient l’argent de la formation professionnelle ? http://lentreprise.lexpress.fr/rh-management/formation/infographie-l-argent-de-la-formation-professionnelle_1579316.html Et rappelez vous que Viguié Social forme aussi vos salariés, vos cadres à la gestion sociale et vos ouvriers à l’hygiène de vie et aux gestes et postures, réservez pour la fin de l’année avant de perdre vos budgets formation, mais pas avant novembre (planning pris avant!). Et à partir de 3 salariés, cela vous coûte moins cher de former « en intra » chez vous dans vos murs qu’en centres de formation.

Meilleur routier de France et assises D&O

En marge des 4e Assises du transport et de la logistique, c’est Julien Dufetel, des Transports Heine (Nord-Pas-de-Calais), qui a remporté le trophée des Routiers Cup 2014 organisé par la Carcept-Prev et l’AFT-Iftim. Il a gagné un chèque-voyage de 2 000 Euros. Plus de 100 chauffeurs sont passés dans les centres AFT pour y être confrontés à des tests de conduite ainsi qu’à des questions à choix multiples. Les vainqueurs régionaux ont du répondre à des questions théoriques, puis pratiques sur simulateur. Ce concours vise à améliorer l’image des conducteurs de poids lourds dans l’esprit du grand public en mettant l’accent sur leurs compétences.10151286_10152752887239887_4096040874041240801_n 10628590_727384904002159_218964673347904060_n 10670003_10152752887459887_7984443020052112537_n

Une belle opération qui a permis à un autre finaliste, Quentin Bracquemond,  Déménagements Fenoyer (Loir-et-Cher), d’occuper une pleine page dans l’édition de mercredi du Parisien pour y défendre l’image des routiers.

10628283_727384874002162_8473427384746854255_n

Un petit regret toutefois. Malgré la qualité et l’intérêt des débats et table rondes, l’introduction du Ministre, et une bonne animation de Thierry Guerrier et une fine présentation du président actuel du Conseil Economique et Social Jean-Paul Delevoye, http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Paul_Delevoye malgré les centaines d’inscrits sur les listings de présence, trop peu de transporteurs (certains inscrits ayant brillé là aussi par leur absence), et trop « d’apparatchik » (dont le fais parfois partie) et de syndicalistes ! Occasion pour moi de revoir des dizaines de contacts « cœur de cible » qui lisent à l’occasion cette news, m’en font des compliments » mais ne me font pas vivre et à qui nous nous disons allègrement « à l’an prochain » ! Mais merci à ceux qui me lisez et que j’ai été heureux néanmoins de revoir !

Le défaut de formation peut coûter cher !

Certaines entreprises semblent parfois oublier de former certains de leurs salariés en formation continue, un manquement à la législation qui peut leur coûter cher. La formation est un investissement sur le futur, mais pas seulement !

La Cour de cassation a rendu des arrêts le 7 mai et 18 juin derniers condamnant des entreprises pour défaut de formation professionnelle. Cette décision n’est pas une première.

Deux arrêts rendus sur la question

Le 5 juin 2013, la juridiction suprême s’était déjà prononcée sur le sujet. Dans un cas comme dans l’autre, on était dans une procédure de licenciement où le salarié, bien conseillé, avait mis en avant cet argument. Dans les deux cas, la Cour a analysé ce problème de formation indépendamment des causes du licenciement et l’entreprise a été condamnée. La Cour de cassation a relevé que les salariés présents dans l’entreprise n’avaient bénéficié d’aucun stage de formation continue, « ce qui établit un manquement de l’employeur dans l’exécution du contrat de travail entraînant un préjudice distinct de celui résultant de la rupture et que cette situation les privant d’une meilleure adaptabilité à un futur emploi, il convient d’allouer la somme de 6.000 euros en réparation. » Il y a quand même une différence majeure entre les deux arrêts : en 2013, le défaut de formation portait sur une période de seize ans. En 2014, le délai n’est plus que de sept ans. Il se raccourcit donc fortement.

Ne pas former ses salariés est une faute juridique, mais aussi de gestion

Si les FCO et autres CACES par leur caractère obligatoire en matière de fréquence permettent de résoudre de facto le principe de la formation continue et de l’adaptation des conducteurs et manutentionnaires, il n’en va souvent pas de même sur d’autres formations obligatoires comme celle au monte-meubles ou à la formation obligatoire à la sécurité de 7 heures en déménagement (hygiène de vie et gestes et postures), voire pire quand elles sont facultatives !

Les autres catégories de personnel sont en effet également parfois négligés en termes de formations, notamment les exploitants, responsables SAV, commerciaux, chefs d’agence, etc. Concrètement, combien d’entre eux ont suivi des formations depuis leur embauche et combien sont à jour des subtilités du règlement 561-2006, de la partie sociale du code des transports, des contrats types, du calcul de coût de revient ou de la manière de manager en 2014 une équipe?

L’autoformation n’est pas une réponse

La plupart se sont souvent « auto-formés », seuls ou avec des collègues. Ils ont aussi appris à maîtriser les nouvelles technologies et le potentiel que peuvent apporter les moteurs de recherche et forums de discussion pour trouver la « fausse bonne » réponse à la question qu’ils se posent. Mais tout cela est bien insuffisant par rapport aux exigences du code du travail qui précise entre autres que « l’accès des salariés à des actions de formation professionnelle continue est assuré à l’initiative de l’employeur, le cas échéant, dans le cadre d’un plan de formation (art L6312-1) » et que « l’employeur veille au maintien de leur capacité à occuper un emploi, au regard notamment de l’évolution des emplois, des technologies et des organisations (art L6321-1). » En plus, soyons réalistes : au-delà des seules obligations légales, ne pas former ses managers peut être une faute de gestion. Car ce n’est pas une dépense, mais bien un investissement sur le futur.

Télématin le déménagement recrute !

Emission (pour une fois) positive sur le déménagement et qui avait échappé à notre sagacité en juillet http://www.france2.fr/emissions/telematin/diffusions/16-07-2014_252627?page=3  et celle là cette semaine https://www.youtube.com/watch?v=BU72I2lzP_s par de petits jeunes qui ont réinventé le concept tandem http://viguiesm.fr/un-demenageur-recu-a-lelysee/ et aussi celle là au 20 h! http://www.wat.tv/video/demenagement-low-cost-cote-6z55l_2i6xp_.html 

Image de la profession : Routier et cocaïne : danger !

Après plusieurs articles et reportages « à charge » et assez nuls pour certains cet été http://viguiesm.fr/marronnier-dete-sur-le-demenagement-suite/ , à la suite de nombreux accidents http://viguiesm.fr/drames-routiers/ , où notamment avec cette semaine l’article du Parisien qui titre en une sur l’usage de stupéfiants chez les « camionneurs » pour « tenir » 20140812_090449 (2) IMG_9833 (2) IMG_9834 (2)http://www.leparisien.fr/espace-premium/fait-du-jour/alerte-a-la-cocaine-chez-les-chauffeurs-routiers-11-08-2014-4057497.php

Quelques vidéos un peu plus anciennes mais qui valorisent mieux le métier de transporteur ! Une avec Phil, bien connu des internautes et blogueurs, salut à lui https://www.youtube.com/watch?v=Za53ZlgACE8 mais aussi en Franche Comté https://www.youtube.com/watch?v=op5PruZZ1bc&index=8&list=UUm6rhBxlG5hNvCoiy5ZqVmg

Rappelez vous néanmoins que Viguié Social est également formateur et peut vous aider dans la prévention des addictions grâce à son module de formation sur la prévention des risques professionnels et des addictions, sessions que nous avons la possibilité d’organiser selon le programme de formations « sécurité, pénibilité, hygiène de vie et gestes et postures » que nous sommes en mesure d’animer, sur un ou 2 jours, (y compris donc le module obligatoire de 7 h de l’accord de prévention de la pénibilité en déménagement). 20140812_150735 (2)

Plus d’infos sur mon offre complète de formation http://viguiesm.fr/formations-viguie-social-forme-vos-personnels/ et notamment http://viguiesm.fr/formation-prevention-des-risques-et-hygiene-de-vie-dans-les-activites-de-demenagement/ et des disponibilités pour des sessions à partir du 15 octobre directement en intra ou en inter entreprises.

Pour un devis personnalisé et fixer des dates, nous contacter !

Assises du Transport les 16 et 17 septembre 2014

Déjà abordé ici http://viguiesm.fr/4emes-assises-du-transport-en-septembre/ vous trouverez en pièce jointe  Invitation-officielle_AssisesPSTL2014 une invitation avec coupon-réponse pour participer aux 4e assises du transport et de la logistique – protection sociale et formation professionnelle qui se dérouleront les mardi 16 et mercredi 17 septembre 2014 à la Maison de la Chimie (Paris), sur le thème : « Qualité de vie, sécurité et bien-être au travail : facteurs de compétitivité des entreprises au service de l’investissement et de l’emploi » avec notamment le 17 une Plénière (10h30) sur le thème : Quelle place pour la formation professionnelle dans la prévention des risques professionnels et de la pénibilité ? Sujet au cœur de l’activité de Viguié Social, nous pouvons nous y retrouver si vous le souhaitez.

Actualité juridique et sociale : ce qu’il faut retenir de juillet

► 1) Egalité professionnelle homme – femme: la loi adoptée le 23 juillet (parue au JO du 4 août)

► 2) Publication de la Loi contre la Concurrence déloyale le 11 juillet

► 3) Affichages obligatoires : des suppressions !

► 4) Fermeture estivale de l’entreprise : comment gérer les salariés qui n’ont pas assez de congés?

► 5) Stage en entreprise : la loi est publiée

► 6) Défaut de formation professionnelle = dommages et intérêts quasi automatiques !

7) Publication du décret contrat type du contrat de location avec conducteurs

pour en savoir plus, consultez ce blog et: actualité sociale juillet 2014

Défaut de formation professionnelle = dommages et intérêts quasi automatiques !

Si vous avez dans votre entreprise des salariés présents depuis de nombreuses années et qui n’ont jamais suivi de formation, vous risquez d’être condamné à leur verser des dommages et intérêts. En effet, la Cour de cassation considère que le défaut de formation constitue un manquement aux obligations d’adaptation et de maintien de l’employabilité. Et peu importe que les salariés n’aient jamais pris l’initiative de demander une formation…images

► Formation professionnelle : une obligation pour l’employeur

Vous êtes tenu d’assurer l’adaptation de vos salariés à leur poste de travail et de vous assurer du maintien de leur capacité à occuper un emploi, au regard notamment de l’évolution des emplois, des technologies et des organisations (Code du travail, art. L. 6321-1).

Cela passe en premier lieu par le fait de leur proposer des formations qui participent au développement des compétences.

En pratique, ces formations sont prévues dans le cadre du plan de formation.

► Formation professionnelle : le salarié n’a pas à prendre l’initiative

Dans le cadre du plan de formation, vous pouvez obliger un salarié à suivre une formation, ce dernier n’ayant en principe pas le droit de refuser sous peine de sanction disciplinaire. Il s’agit en effet pour lui d’une obligation professionnelle.

Il est même primordial pour vous de proposer et d’imposer à vos salariés de suivre des formations afin de veiller au maintien de leur capacité à occuper un emploi. Particulièrement quand de nouvelles méthodes de travail ou de nouvelles technologies ont vu le jour. C’est en effet le seul moyen pour vous de vous permettre de remplir votre obligation.

Vous ne pourrez pas invoquer le fait que votre salarié n’ait pas demandé de lui-même à suivre une formation.

En effet, ce n’est pas parce qu’un salarié ne manifeste pas l’envie de suivre une formation qu’il ne pourra pas ensuite vous reprocher de ne lui avoir jamais fait suivre une formation. Et vous réclamer de ce fait des dommages intérêts pour réparer le préjudice subi. Attention, plus le salarié a d’ancienneté, plus ce préjudice sera élevé, et il sera particulièrement facile à démontrer si le salarié a fait l’objet d’un licenciement et qu’il se retrouve sur le marché de l’emploi…

Illustration : Pendant plusieurs années une entreprise n’a organisé aucune formation pour plusieurs de ses salariés préparateurs automobiles. L’entreprise s’en justifie en précisant que tout au long de leur contrat de travail, ils n’ont jamais demandé à suivre de formation et que leur poste de travail n’avait de toute façon pas évolué. Des justifications insuffisantes pour la Cour de cassation qui rappelle que l’obligation de veiller au maintien de la capacité des salariés à occuper un emploi relève de l’initiative de l’employeur. Cour de cassation, chambre sociale, 18 juin 2014, n° 13-14916 (c’est à l’employeur de prendre l’initiative de faire suivre à ses salariés une formation)

Promotrans estime qu’il formera autant de personnes cette année qu’en 2013

L’assemblée générale de Promotrans a analysé les résultats de 2013, avec un bilan équilibré et un nombre de stagiaires légèrement en baisse par rapport à 2012. Avec un chiffre d’affaires de plus de 44 millions d’euros, les comptes du numéro 2 de la formation dans le transport routier en France affiche une hausse de 2,4 % en 2013 par rapport à 2012. Côté bilan pédagogique, la crise affecte les filières de formation. L’an passé, Promotrans a formé 45 748 stagiaires (soit 919 de moins qu’en 2012). Les baisses sont visibles dans l’apprentissage (en recul de 4 %) et la formation continue (- 2 %). Les écoles sont en augmentation de près de 9 %. Néanmoins, pour cette année, ses prévisions de formation sont les mêmes qu’en 2013. Promotrans attend de voir ce qui va se passer en ce qui concerne le plan de collecte de la taxe d’apprentissage en 2015, puisqu’il ne pourra plus être collecteur. L’organisme de formation veut inciter les entreprises de transport à faire appel à ses services. Depuis le 1er janvier cette année, la taxe fiscale est allouée aux bénéficiaire de formations éligibles et non plus à l’organisme. Source Transporteur.net

Dur de trouver un emploi, et notamment dans le transport !

Les chiffres de l’emploi viennent de tomber et ils ne sont pas bons ! Les Echos titrant sur un nouveau coup de massue http://www.lesechos.fr/economie-france/social/0203598366802-nouveau-coup-de-massue-sur-le-front-du-chomage-1018443.php#xtor=CS1-25 20140603_100505

En veille constante et permanente sur les opportunités, les réseaux peuvent contribuer à trouver la perle rare par exemple comme suit :

From: LinkedIn To: Yann Viguie Sent: Monday, May 26, 2014 11:27 PM

Subject: Yann :  Coriolis et RATP Dev recherchent des candidats comme vous.

En revanche, Pole emploi m’envoie ma 1ère proposition en 2 ans « d’emploi dans le transport », régulateur de trafic en CDD à mi temps AFFICHEPOUR4JUILLET  payé au SMIC à partir de cet été, mais j’hésite…. Il n’y a pas de sot métier ?20130424_140700

Ce qui m’étonne et m’interpelle, c’est qu’alors que la loi sur la durée minimale des temps partiels à 24h rentre en vigueur au 1er juillet, ils proposent des contrats sur 20h par semaine!. Auraient-ils signé un accord dérogatoire ou n’auraient-ils pas de DRH informés ? Je n’ose le croire !

En tout cas, et point positif, point de CV ou de diplômes, comme les déménageurs, ils privilégient les MRS, méthode de recrutement par simulation déjà abordé ici http://viguiesm.fr/114/

—– Original Message —–  From: Pole emploi To: y.viguie  Sent: Friday, June 20, 2014 7:35 PM Subject: recrutement Agent de regularisation

En revanche, bravo aux entreprises, (et notamment une de déménagement) qui mettez sur vos offres la mention suivante :20130424_140004

Merci de rappeler les références de cette offre lors de l’envoi de votre candidature. Les Curriculum Vitae ne « doivent comporter ni photo ni mention d’âge ».