Les Euro 3 à 5 interdits dans Paris dès 2015

Il reste un an jour pour jour aux transporteurs pour adapter leurs parcs aux nouvelles exigences imposées par le nouveau maire de la ville de Paris.

Anne Hidalgo, le nouveau maire de Paris, a voulu frapper fort pour sa première mesure, et c’est sur les camions que c’est tombé. « Mon slogan de campagne était « Paris qui ose ». Eh bien j’honore ma promesse. Ma première décision s’adresse à tous les Parisiens qui auront enfin le droit de respirer librement. À compter du 1er avril 2015, les véhicules de livraison équipés de moteurs thermiques ne pourront plus circuler dans Paris intra-muros et sur le périphérique. Il est temps de donner champ libre aux livraisons douces », a-t-elle déclaré ce mardi matin au micro de RTL. Cette décision risque de remettre à plat tous les schémas logistiques des transporteurs.482765_10151382240773099_127864696_n

Jusqu’en 2018

Afin de ne pas pénaliser les transporteurs qui se seraient équipés récemment, « les camions et camionnettes disposant de moteurs Euro 5 seront tolérés jusqu’en 2016, et les Euro 6 jusqu’en 2018 », a précisé l’ancien bras droit de Bertrand Delanoë. Les véhicules équipés de moteurs GNL, GNV et électriques pourront circuler librement, de même que les triporteurs et autre vélos mus par la seule force mécanique. « En bannissant les camions diesel, les cyclistes verront leurs capacités pulmonaires augmenter de 30% », a-t-elle affirmé.

Livraisons par péniche

Répondant à la question d’un journaliste s’inquiétant d’un éventuel renchérissement du coût des marchandises, Anne Hidalgo ne s’est pas démontée : « Les Parisiens pourront toujours faire leurs courses en banlieue, car les villes limitrophes ne sont pas concernées par cette mesure. Les camions les plus polluants iront intoxiquer les villes contrôlées par l’UMP, ce n’est pas mon problème », a-t-elle ajouté, un brin agacée. Les livraisons à domicile, actuellement en plein boom avec Internet, devront aussi s’adapter. « Les sociétés de vente à distance sont prêtes à s’engager sur des livraisons par péniche. Les Parisiens pourront les attendre sur les quais pendant des créneaux de 2h, avec des horaires qui varieront selon les heures de marée », s’est-elle exprimée, très enthousiaste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* 5+3=?