Ecotaxe : action : J- 70 ?

Cette semaine, l’ensemble des organisations professionnelles dites « représentatives du transport » ont été reçues par leur ministère de tutelle, mais n’en sont pas ressorties avec les réponses qu’elles attendaient. La FNTR cp-fntr-tlf-unostra-csd-010714 consulte ses instances pour arrêter sa position finale le 10 juillet et l’OTRE, dans un courrier adressé a ses adhérents Lettre aux adhérents – Appel à mobilisation 12 septembre 2014 appelle à la mobilisation anti écotaxe à partir du 12 septembre qui est un vendredi, soit dans 70 jours, délai largement suffisant pour mobiliser avant l’entrée en vigueur finale du dispositif attendu pour le 1er janvier 2015 et déjà 3 fois reporté.1798104_740461075987512_1353037699_n

D’ailleurs les collectifs anti écotaxe avaient eux même mobilisé dès l’été dernier et dès le premier démontage de portique en juillet avant leur action de novembre. Au nom de ces collectifs justement (et en tout cas du sien) Alain Spinelli dans une lettre ouverte lettre ouverte profession2 appelle à l’unité de la profession et à ce que tous les opposants à l’écotaxe puissent se rencontrer sans querelle de chapelle.

Dans un communiqué commun cp-fntr-tlf-unostra-csd-030714 , FNTR, TLF, UNOSTRA et CSD, dénoncent l’injustice fiscale et territoriale de la « Ségotaxe » et appellent les élus des régions concernées à réagir car selon eux

« En taxant lourdement le transport routier français de ces régions, c’est l’économie de ces régions qui est frappée. C’est l’emploi de ces régions qui est frappé ».

Pendant ce temps au niveau interprofessionnel, (par ailleurs majoritairement hostile à l’Ecotaxe), les organisations patronales ont menacé de boycotter la conférence sociale de la semaine prochaine http://www.leparisien.fr/flash-actualite-economie/conference-sociale-reunion-medef-cgpme-artisans-mardi-soir-sur-un-possible-boycott-01-07-2014-3968713.php. Finalement, les autres dossiers sociaux prioritaires (compte pénibilité, temps partiel) ayant reçu des signes d’apaisement de la part du 1er ministre Manuel Vals, elles devraient finalement y participer. http://www.lepoint.fr/economie/conference-sociale-la-cgpme-salue-les-annonces-sur-la-penibilite-02-07-2014-1842697_28.php et http://www.usinenouvelle.com/article/penibilite-conference-sociale-la-strategie-de-pression-du-patronat-semble-payer.N272384 Mais du coup, ce sont les syndicats de salariés qui sont désormais mécontent. Une rentrée qui risque de s’annoncer chaude ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *