Comment acheminer les produits frais en ville ?

Cette semaine se tenaient les entretiens annuels de Rungis http://94.citoyens.com/2013/7e-entretiens-de-rungis-comment-acheminer-le-frais-en-ville,04-09-2013.html . Inaugurée par Mme Hidalgo, candidate annoncée à la succession de Bertrand Delanoe à la tête de la ville de Paris, cette manifestation a rassemblé plusieurs centaines de professionnels du transport et des produits frais20130930_09492520130930_103659. Jean Paul Meyronnenc, fort en verve a dit tout le mal qu’il pensait de la charte de livraison dans Paris, et du caractère utopique d’éradiquer 50% des véhicules non diesels d’ici 5 ans et 100% d’ici 2020! Quand on se fixe un objectif, encore faut-il qu’il soit réaliste, atteignable, et économiquement supportable. Claude Samson, président d’AFILOG a reconnu que si l’on ne nous fixait pas d’objectifs, la profession ne bougerait pas. Il est étonnant de voir comment le 30 septembre, nombre de grossistes ne savent même pas encore vraiment ce qu’est l’écotaxe, et encore moins qu’elle les concerne également directement!!!! au même titre que les transporteurs ou tout le compte propre (sauf quelques heureux exemptés). Heureusement qu’elle n’est pas entrée en vigueur le 1er octobre !20130930_11151220130930_112925

En tout cas, cette réunion faisait un pendant utile à la réunion Certibruit de la semaine précédente qui vise à délivrer un label de silence aux professionnels qui livrent dans Paris la nuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *