Pour un plan de livraison « clair et précis » pour l’Ile-de-France

Le Gatmarif, qui regroupe des transporteurs et logisticiens franciliens, a tenu hier son assemblée générale à l’issue de laquelle Jean Depraeter a été réélu président.

Ce dernier a fait une présentation sur l’état «désastreux» de la situation des livraisons en ville, des plates-formes logistiques, des entrepôts vétustes et du refus des élus de s’intéresser à ce dossier… « 197 millions de tonnes (soit un peu plus de 84 % des trafics échangés tous modes) sont transportées par route. À ces volumes, s’ajoutent les trafics de transit estimés à 20 %. C’est énorme ! Alors pourquoi ne veut-on pas voir la réalité en face, s’interroge Jean Depraeter, citant une l’étude intitulée Document d’orientations stratégiques pour le fret à l’horizon 2025 en Ile-de-France, publiée récemment par le ministère des Transports. D’autre part, 90 % des tonnages déplacés en Île-de-France passent par la route. En ce qui concerne le transport routier et les livraisons en ville, le président du Gatmarif déplore le fait qu’il n’a plus d’interlocuteur à la mairie de Paris. « Il y avait Denis Baupin, je n’étais pas d’accord avec lui, mais au moins il s’intéressait au sujet ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *