L’inspection du travail dans vos entreprises

Les chefs d’entreprise qui trouvent les inspecteurs du travail trop tatillons n’ont qu’à bien se tenir. L’Inspection générale des affaires sociales (Igas) leur recommande plus de présence sur le terrain et plus de fermeté, à l’issue d’une mission de contrôle de leur fonctionnement.

Le rapport, paru cet été synthétise les observations faites dans 12 sections d’inspection, au sein de trois Direccte distinctes. Premier constat : statistiquement, inspecteurs et contrôleurs honorent leur quota de visites chez les employeurs. Soit 211 par an et par agent, un nombre légèrement supérieur à l’objectif de 200 fixé par le ministère du Travail. Toutefois, « les interventions en entreprises constituent parfois une trop faible part de l’activité des agents de contrôle », Si les recommandations de l’Igas sont suivies d’effet, certains secteurs d’activité risquent de recevoir les gendarmes du travail plus fréquemment qu’à l’accoutumée, d’ici à 2013. Ce sera le cas du transport routier de marchandises (pour le compte d’autrui ou en compte propre), jusqu’ici relativement épargné par les vérifications.

Or un contrôle, çà se préparer, et Viguié Social Mobilité est à votre disposition, de part sa connaissance du rôle et des missions de l’inspection, pour aider à faire qu’un contrôle se passe au mieux. « Check Up social », vérification du document unique, des affichages obligatoires, décompte et suivi des temps de travail, notes de services, livrets individuels de contrôle, autant d’outil qu’une expertise sociale en amont peut vous aider à mieux appréhender.

http://www.wk-rh.fr/actualites/detail/57892/l-inspection-du-travail-pourrait-etre-plus-severe.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* 8+2=?