décès du professeur Bauchet

Décès de l’un de mes professeurs émérites, le professeur Bauchet l’académicien, nous devions fêter les 40 ans du DESS ensemble en juin prochain et je le revoyais chaque année toujours en verve malgré l’âge avancé http://www.asmp.fr/fiches_academiciens/bauchet_carriere.htm

2 articles prémonitoires en sa mémoire, écrits il y a plus de 20 ans, par un autre ancien étudiant du professeur, journaliste des Echos croisé dans les couloirs de la SITL il y a encore peu de temps :

l’environnement à besoin du cabotage (maritime) sinon tout va aller à la route  http://www.lesechos.fr/23/09/1993/LesEchos/16482-138-ECH_l-environnement-a-besoin-du-cabotage.htm et menaces sur le pavillon français  http://www.lesechos.fr/10/02/1997/LesEchos/17332-114-ECH_menaces-sur-le-pavillon-francais.htm

Communiqué du président : décès du professeur Pierre Bauchet, troisième président de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (1979-1981)

J’ai le regret d’informer l’ensemble de la communauté universitaire de Paris 1 Panthéon-Sorbonne du décès du Professeur Pierre Bauchet, ancien président de notre université, survenu le 31 mars 2015 à l’âge de 91 ans.

Né en 1924 à Saint-Denis, docteur en droit puis agrégé de droit et des sciences économiques, Pierre Bauchet entre au CNRS en 1951. Sa carrière universitaire et son activité scientifique, d’une exceptionnelle fécondité, se poursuivent ensuite comme chargé de cours à la Faculté de Droit de Nancy (1953) puis assistant à la Faculté de Droit de Paris (1954). Chargé de mission au Commissariat général au Plan (1954-1956), il est élu professeur aux Facultés de Droit et des Sciences économiques de Rabat puis de Lille (1956-1962). Après avoir occupé de 1962 à 1966 les fonctions de directeur des études à l’Ecole nationale d’administration (ENA), il est élu en 1966 à la Faculté de Droit de l’université de Paris en qualité de professeur d’économie politique et rejoint en 1971 la nouvelle université Paris 1 Panthéon-Sorbonne où il dirige notamment le diplôme d’études spécialisées « Transports internationaux » et le DEA « Transports ». Il est également directeur scientifique du CNRS (1967-1974), président de la section « Économie » du Comité national du CNRS, président du Comité consultatif de la recherche scientifique et technique dit des « Douze sages » (1970-1972), président de la commission de la recherche pour le VIe Plan (1971-1975), membre du Comité directeur du fonds d’aide et de coopération (1972-1986), vice-président du Conseil supérieur de la marine marchande (1980-1996), directeur du GRECO CNRS « Transport et Espace » et président du Comité des directeurs de laboratoire du CNRS d’Ivry.

Son œuvre scientifique est considérable : membre du comité de direction de la revue Transports, il est l’auteur d’un livre classique, plusieurs fois réédité, sur L’Expérience française de planification (1958) et de nombreux autres ouvrages, dont on retiendra La Nouvelle Comptabilité nationale (1975), Le Transport international de marchandises (1983), Le Transport international dans l’économie mondiale (1988) et, plus récemment, Concentration des multinationales et mutation des pouvoirs de l’État (2003) et Régulation et mondialisation. Le modèle américain revu par l’Europe (2007).

En 1979, Pierre Bauchet devient, après François Luchaire et Hélène Ahrweiler, le troisième président de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, poste qu’il occupe jusqu’en 1981. Membre de l’Académie de Marine (1983), il entre le 17 mai 1994 à l’Académie des sciences morales et politiques dans la section « Économie politique, Statistique et Finances », au fauteuil laissé vacant par le décès de Pierre La Lande de Calan. Il laisse à la fois le souvenir d’un très grand universitaire, d’un savant et d’un chercheur de premier plan dans le champ de l’économie de la régulation et des transports et d’un administrateur très compétent, résolument engagé au service de l’enseignement supérieur public et de la recherche, de l’université et de l’État.

Ses obsèques auront lieu le mardi 7 avril à 14h30 en l’église Saint-Médard (141, rue Mouffetard, Paris Vème).

Une réflexion au sujet de « décès du professeur Bauchet »

  1. J’ai eu l’honneur de l’ avoir comme suffragant pendant le soutien de ma these de D.E.A a Paris I.J’ ai eu la chance de l’avoir rencontré quelques années auparavant au C.N.R.S et une partie de ma recherche initiale pour ma these de doctorat était sous sa direction. Je dois a sa perspicacité, sa rigueur, et son intégrité un exemple que je mentionne souvent a mes étudiants en parcourant le mode et enseignant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *