Lien entre propriété, marché du travail et mobilité

La propriété est un frein à la fluidité du marché du travail, à la mobilité, et donc au déménagement. L’institut rexecode proche du Medef vient de publier un note de synthèse intéressante sur le sujet

http://www.coe-rexecode.fr/public/Analyses-et-previsions/Veille-documentaire/Document-de-la-semaine/La-Direction-du-Tresor-analyse-les-effets-de-la-propriete-immobiliere-sur-le-marche-du-travail-en-France. Viguié Social dans la rubrique marché vous donne des indicateurs de suivi du marché de la mobilité, comme l’évolution des loyers http://www.clameur.fr/index.htm ou selon Clameur, l’immobilier locatif se porte mal. « Le taux de mobilité [la proportion de foyers qui déménagent, ndlr] est faible, et comparable à 2009, au plus fort de la crise », explique Michel Mouillart. L’offre locative est en baisse de 90.000 unités, et la durée de vacance, c’est-à-dire le temps pendant lequel le bien reste vide entre deux locataires, est en augmentation dans de nombreuses villes http://www.maisonapart.com/edito/immobilier-gestion-du-bien/conjoncture/loyers—ou-les-prix-baissent-ils–8376.php et aussi http://www.capital.fr/immobilier/actualites/les-prix-de-l-immobilier-baissent-encore-a-paris-870819#xtor=EPR-226

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *