Vous avez dit jours fériés…

Certains se désolent de l’impact de leur multiplication au mois de mai sur l’économie Ponts de mai 2024 : y a-t-il vraiment un impact sur l’économie ? – Capital.fr

Or vous avez pu constater que vous avez eu le droit de rouler ce jeudi de l’ascension par arrêté du 3 avril 2024 publié au JO du 7. Certains m’ont même demandé si l’interdiction du 8 mai n’était pas également levée, mais il faut rappeler qu’il est extrêmement rare que les pouvoirs publics autorisent de rouler des jours fériés, particulièrement en cas de ponts, et de mémoire d’observateur avisé du monde du transport, ce n’est arrivé que 2 fois depuis 2003 et depuis que la journée de solidarité existe (et par défaut le lundi de la Pentecôte), fameuse journée où on a le droit (voire l’obligation) de travailler, mais pas de rouler. Embêtant quand on est transporteur.

Pour le jeudi 9 mai, jour de l’ascension et cette année lendemain du 8 mai férié, ce n’est que à cause de cette concordance de dates et le risque de trouver des magasins vides en fin de semaine, que les pouvoir publics ont accepté de lever cette interdiction.

Ce qui est étonnant, c’est que personne ne revendique la paternité de cette journée travaillée, qui évite de dégrader la rentabilité des entreprises en leur permettant un jour d’exploitation supplémentaire. Or la mesure n’est pas venue toute seule, et c’est bien parce que les fédérations de transporteurs, mais tout particulièrement celle des chargeurs et donneurs d’ordres (et donc de leurs clients), on alerté dès la fin de l’année dernière les pouvoirs publics du risque généré par ce conflit de dates…

Donc autant rendre à César ce qui est à Jules, car sans l’action efficace de l’AUTF, cette mesure ne serait pas arrivée toute seule, et pour le bénéfice des entreprises et des consommateurs et citoyens !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* 0+2=?