Pourquoi recourir à une mission de conseil ?

La nature potentielle des missions de conseil est aussi vaste que les entreprises sont différentes. Ces missions peuvent porter autant sur le cœur de métier des entreprises que sur les fonctions support dont elles ont besoin pour travailler (commercial, achats, finance, etc.).

Il existe pourtant deux facteurs communs qui rendent le recours à une mission de conseil pertinent :

  • utiliser des compétences spécifiques et complémentaires de celles dont l’entreprise dispose en interne ;
  • bénéficier d’un regard extérieur apporté par le consultant.

L’un des principaux intérêts du recours à une mission de conseil est lié à la capacité pour l’entreprise d’utiliser des compétences spécifiques sur une durée ponctuelle, et dont elle ne dispose pas de manière pérenne en son sein. Le recours à ces compétences n’est pas nécessairement justifié de manière durable dans l’entreprise, et il est souvent plus intéressant de faire appel à un « expert » de manière ponctuelle plutôt que de disposer de ses compétences « en permanence » dans l’entreprise. Il peut ainsi s’agir d’un expert dans son domaine qui répondra à une problématique spécifique de l’entreprise. Par exemple, une entreprise peut ponctuellement faire appel à un spécialiste des questions sociales afin d’optimiser la gestion de son social sans pour autant avoir besoin d’un R.H à temps plein dans son effectif.

D’autre part, indépendamment des compétences « techniques » apportées par le consultant, le recours à un prestataire extérieur à l’entreprise est source d’enrichissement pour celle-ci. Le consultant bénéficie d’une approche « neutre » et neuve de l’entreprise et pourra ainsi l’amener à remettre en cause des a priori parfois acquis par l’histoire propre de l’entreprise.

De plus, l’expérience du consultant le conduit à être confronté à différentes entreprises. Ce qui lui permet de faire bénéficier ses interlocuteurs des meilleures pratiques identifiées au sein de chacune de ces expériences. Sans bien sûr remettre en cause le secret professionnel auquel est tenu le consultant, il peut capitaliser sur ces différentes expériences, et ainsi apporter de nouvelles pistes à ses clients et leur faire gagner un temps précieux.IMG_6350

Une mission de conseil peut constituer une opportunité pour l’entreprise, n’hésitez pas à nous interroger et à faire appel à Viguié Social Mobilité, plus de 20 ans d’expérience dans le social et la mobilité.

Quelques articles intéressants et n’hésitez pas à nous questionner, nous avons peut être la solution à votre problème http://www.cadre-dirigeant-magazine.com/actu/social-emploi/consultant-metier-paradoxes/?

http://www.travailler-mieux.gouv.fr/Guide-Comment-choisir-un.html

http://www.petite-entreprise.net/P-1630-87-G1-pourquoi-engager-un-consultant.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* 3+6=?