Négociation sur le marché du travail : le Medef pousse ses pions

La négociation engagée entre syndicats et patronat, sur le marché du travail, sera « acharnée » dans les prochaines semaines, a prédit vendredi FO à l’issue d’une troisième réunion au cours de laquelle le patronat a posé ses pions. Le Medef a mis sur la table des propositions précises sur les deux volets « anticipation des évolutions d’activité » et « dispositifs de maintien de l’emploi » au menu, qui n’ont pas manqué de faire réagir les syndicats.

Le président de la République a demandé aux partenaires sociaux de s’accorder avant la fin de l’année sur une réforme globale du marché du travail qui donne à la fois plus de « souplesse » aux entreprises et de « protection » aux salariés. Une négociation autrement plus ardue que celle sur les contrats de génération. Sur les accords de maintien de l’emploi, qui permettent aux entreprises de moduler travail et salaires en cas de coups durs, le Medef a été accusé de sortir « l’artillerie lourde » par la CGT, tandis que la CFDT dénonçait une « régression ».

La délégation patronale a proposé une troisième voie au licenciement du salarié qui refuserait un accord approuvé par les représentants des salariés : ni faute ni licenciement économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *