Une mutuelle pour les déménageurs

La chambre syndicale du déménagement vient de signer trois accords de branche concernant une mutuelle santé, ainsi que deux avenants à l’accord sur l’aménagement et la réduction du temps de travail ainsi que la prévention et la réduction de la pénibilité.
Comme dans le transport routier, les salariés des entreprises de déménagement vont pouvoir bénéficier d’une couverture complémentaire santé conventionnelle dès le 1er janvier 2013. C’est ce que vient d’annoncer la Chambre syndicale du déménagement dans un communiqué. « La création d’une couverture complémentaire santé conventionnelle dans le déménagement a été signée par la CSD, l’UFT, l’UNOSTRA et la quasi-totalité des organisations syndicales de salariés (CFDT, CFTC, FNCR, FO, CGC). L’accord entrera en vigueur le 1er janvier 2013 et fera l’objet d’une extension », annonce-t-elle.
Un panier de soin spécifique
Le plafond global (part patronale et part salariale) de financement prévu par l’accord collectif est identique à celui existant dans le secteur du transport routier de marchandises à savoir 1% du plafond mensuel de Sécurité Sociale (PMSS). Les entreprises seront tenues de financer le nouveau dispositif pour un montant de 0,5% du PMSS par salarié et par mois. « En revanche, un panier de soins spécifique au déménagement donnant une large place à la prévention des risques a été négocié en plus des avancées faites dans le TRM, avec notamment une thalasso thérapie tous les deux ans, de l’ostéopathie, de la kinésithérapie », précise la Chambre. Les entreprises sont libres de choisir leur opérateur de mutuelle. En revanche, pour celles qui n’auraient pas choisi d’opérateur au 1er janvier 2013, les partenaires sociaux ont désigné Carcept Prévoyance pour une durée minimale de trois ans.
Gestes répétitifs
Afin de mettre l’accord-cadre du 23 août 2000 sur l’aménagement et la réduction du temps de travail en totale conformité avec les évolutions légales, réglementaires et jurisprudentielles relatives au forfait jours sur l’année des cadres, un avenant a été signé par la CSD, l’UFT, l’UNOSTRA et la CFDT. Par ailleurs, un avenant à l’accord pénibilité signé le 3 novembre 2010 a été signé par la CSD, l’UFT, l’UNOSTRA et « la quasi-totalité des organisations syndicales de salariés (CFDT, CFTC, FNCR, FO, CGC) « , afin de rappeler que les parties signataires de l’accord incitaient les employeurs à tenter d’obtenir une visite médicale annuelle pour le personnel dont l’emploi comporte une fonction de manutention de port de charges lourdes et/ou de gestes répétitifs en attendant l’aboutissement des démarches entreprises par eux pour que ces visites deviennent obligatoires.

1 réflexion sur « Une mutuelle pour les déménageurs »

  1. Quand je lis votre litte9rature sous le titre de souvenirs de ltetus je ne peux que me souvenirs de miennes. Syndicaliste cfdt (cftc) pendant 35ans dans un secteur of9 e0 l’e9poque il e9tait possible de militer , bien prote9ge9 par les acquis des pre9de9cesseurs surtout ceux revenus de leurs combats dans la re9sistance en 1946.Je pensais en militant que les choses e9taient ame9liorable et dans la boite nationalise9e nous pouvions et nous le faisions avancer tous les autres.On a envisage9 auto-ge9rer les entreprises ! .Depuis 1989, la chute du mur de Berlin, nicole Notat, frane7ois Che9re8que ,, je n’arrive pas e0 comprendre comment des syndicats aussi puissants dans cette EDF aussi primordiale au pays ont accepter l’ave8nement d’un tel triomphe du libe9ralisme ?Quand je vois ce que les salarie9s ont perdu comme re8gles de de9fense. Quand je vois que plus personne ( partis compris) ne met en cause le pouvoir dans l’entreprise. Quand je vois comment la valeur travail e0 disparu; Quand je vois qu’il ne reste comme objet de compensation e0 la perte de se travail que temps d’indemnisation et hauteur de primes de licenciement je suis side9re9. 20 ans d’affrontement avec mes chefs, puis dix ans de placard ( hors organigramme que l’on disait en 1989 le licenciement n’e9tait pas dans la pratique historique de l’entreprise EDF, meame l’inte9rim.)J’ai quelques crises parce que je n’accepte pas la situation actuelle apre8s mon ve9cu professionnel, je suis sous tranquillisant, mais je bas toujours.Les faits e0 France Te9le9com, Renault, Peugeot, le lait me concernent encore et je fais ce que je peux. J’attends une proposition pour sortir de la situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *