La souffrance au travail des chefs d’entreprises n’est plus un tabou

Intéressant. Plusieurs études ont déjà eu lieu sur le sujet. L’extrême solitude du patron de TPE face à la crise, à son banquier, ses clients et ses salariés qu’il doit payer tous les mois. L’accord de prévention de la pénibilité dans le déménagement (surtout des TPE) a prévu un volet sur la prévention de stress et de la souffrance au travail des patrons de TPE.

http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0202134628953-la-souffrance-des-patrons-de-pme-et-tpe-n-est-plus-tabou-336865.php?

http://moralotop.com/2012/06/23/allez-ouste-du-bala-suite/?

Un chef d’entreprise m’écrivait dernièrement :« Le boulot est revenu, au point même qu’on en refuse, et j’ai un monte-meuble en panne deux véhicules qui se sont percutés (le suivant s’est endormi au volant et est rentré dans le premier). etc.. etc.. -saloperie de métier. » C’est du vécu .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *